Le froid, couplé à la bise, enrobe les bords du lac de Genève dessinant des formes filaires et parfois étranges.